L'art de la focalisation
Principes fondamentaux,  Superwomen

L’art de la focalisation : un talent essentiel

L’art de la focalisation, un talent essentiel pour réussir dans tous les domaines, d’après Christina Bengtsson

Qui est Christina Bengtsson ?

Christina Bengtsson, née en 1974, est une ancienne tireuse d’élite suédoise. Elle est championne du monde de tir, en équipe et en individuel et a de nombreuses médailles à son palmarès. Elle a remporté la médaille d’or à la Coupe du monde militaire 2005 en Suisse, alors qu’elle n’était qu’à un point du record du monde. En 2017, elle publie un livre The Art of Focus: 10,9 sur l’art de la focalisation, qu’elle considère comme vitale pour vivre plus heureux.

“À l’âge de 23 ans, je sentais que j’avais une sorte de capacité, une force et une énergie intérieure, que je ne savais pas vraiment comment canaliser. Cela me frustrait de ne pas savoir quoi faire ni où aller dans ce monde. J’étais complètement perdue. Et la seule solution que je pouvais imaginer était de devenir la meilleure dans quelque chose. Je n’avais aucune idée dans quoi, mais j’ai décidé de devenir championne du monde. J’étais assez athlétique, mais mon frère m’a gentiment fait remarquer que j’étais trop âgée pour être championne de sprint. Alors j’ai choisi le tir.”

Quel est LE secret pour viser en plein dans le mille ?

La cible se trouve à 50 mètres, et son point central ne fait que 10,4 millimètres. Qu’est-ce qui détermine le fait de tirer au centre ou juste à côté ? Est-ce la forme physique, la technique, la relaxation ou la respiration ? Absolument rien de tout cela. Tous les professionnels de ce niveau maîtrisent toutes ces compétences qu’ils ont entraînées pendant des années sur le bout des doigts. “Tout est dans la pensée, et pourquoi j’ai cette pensée.” C’est tout L’ART DE LA FOCALISATION.

Quelles qualités doit-on développer pour atteindre le top niveau ?

LA PRATIQUE

Depuis sa décision de devenir championne de tir, Christina s’est entraînée des milliers d’heures sur le terrain de tir.

“Je mangeais sur le terrain, je dormais sur le terrain. Encore aujourd’hui, je me souviens de l’odeur du plomb et de la solitude.”

LA PERSÉVÉRANCE

“C’est uniquement ma persévérance qui m’a permis de continuer.”

” J’ai voyagé dans tous le pays pour participer à des compétitions pendant trois ans. Mais je perdais toujours. Je n’obtenais donc jamais de récompenses ou de reconnaissance. Dans mon univers, j’étais programmée pour gagner, mais je ne gagnais pas. Et je n’arrivais pas à comprendre comment cela pouvait être si difficile. C’est uniquement ma persévérance qui m’a permis de continuer. Au Championnat du monde, alors que je visais la cible, avec des pensées nerveuses plein la tête, ce moment précis pouvait devenir un triomphe potentiel ou un autre énième fiasco. Mais cette fois-ci, j’ai vu une feuille d’automne magnifique portée par le vent, et j’ai posée toute mon attention sur elle. Soudainement, je suis complètement calme. Je tire. Et le titre du championnat du monde me revient.”

LA FOCALISATION

Le fait de se focaliser sur cette feuille d’automne est un choix délibéré, et le fruit d’un entraînement mental constant. “Cette feuille m’a permis de me libérer d’autres pensées distrayantes, et de rester focalisée. C’est alors que je me suis intéressée de plus en plus à la focalisation, pas seulement pour mes performances de compétition, mais dans la vie en général, à plus long terme.”

Pourquoi la focalisation est-elle importante pour nous tous ?

Beaucoup de facultés essentielles sont directement reliées à notre capacité de concentration et de focalisation. Par exemple la qualité d’écoute, d’apprentissage, d’avoir de l’empathie, ou de diriger notre vie dans la bonne direction dépend de notre concentration. Dans la mesure où le rythme de notre société va s’accélérer de plus en plus, il va devenir de plus en plus difficile de contrôler ce qui se passe autour de nous. Pour ne pas laisser les autres nous contrôler, nous devons apprendre à rester focalisé.

“La focalisation, cette énergie vitale, est ce qui permet de faire émerger le meilleur de nous-mêmes et des autres, et c’est ce dont le monde a tellement besoin.”

Les 3 difficultés par rapport à la focalisation

En étudiant cette faculté de concentration, Christina Bengtsson a observé que la plupart sont en proie à 3 difficultés en ce qui concerne la focalisation :

1. Notre esprit est rempli de pensées perturbatrices, comme celle de ne pas être assez bon

2. Au lieu de travailler avec ce que l’on sait déjà, on est concentré sur ce que nous allons accomplir dans le futur

3. Nous sommes tous frustrés de ne pas avoir assez de temps

Comment définir la focalisation ?

La capacité de focalisation est plutôt négligée à notre époque où nous sommes submergés d’information et où les tendances changent toujours plus vite. Or, elle a une grande valeur. C’est une fonction complexe de notre cerveau intelligent. Nous avons tous la capacité à penser dans le passé ou dans le futur et nous nous demandons sans cesse : “qu’est-ce qui va se passer si…?”(futur) ou “pourquoi la vie ne s’est pas exactement passée comme je voulais.” (passé).

Est-on capable de nous libérer de ces pensées perturbatrices et de demeurer dans le présent, qui ne demande aucun effort et qui est le seul endroit où se trouve la concentration ? C’est là où l’on accomplit des performances et où l’on fonctionne exactement tel que l’on est naturellement.

La focalisation, c’est donc choisir la pensée juste parmi des milliers d’autres pensées. 

Comment rester concentré et focalisé ?

1. Si notre esprit est rempli de pensées perturbatrices

Concentrez-vous sur une pensée neutre.
Il faut d’abord être en mesure de reconnaître ces pensées perturbatrices, et de les distinguer des autres pensées non perturbatrices. Une pensée non perturbatrice est quelque chose de complètement neutre, comme une lampe ou une chaise. Le cerveau ne peut se concentrer que sur une seule chose à la fois, donc il suffit de mettre toute son attention sur ce genre de pensée neutre pour faire disparaître toutes les autres pensées et faire émerger notre talent que nous possédons déjà.

2. Si nous pensons à ce que nous allons accomplir dans le futur

Concentrez-vous uniquement sur le travail à accomplir maintenant.
Dans notre société basée sur la performance, on oublie le focus car nous sommes obsédés par le nouveau ou le mieux, au lieu de trouver notre puissance intérieure et travailler de manière constructive sur nos talents innés déjà existants, et le meilleur de nous à chaque moment. Si nous pensons toujours à l’objectif, sur ce que nous voulons accomplir, la direction où l’on veut aller, qui l’on veut devenir, notre concentration est toujours dans le futur, et pas sur le travail qui doit être fait maintenant. Si vous oubliez votre objectif un instant, même si cela peut paraître effrayant, vous serez concentré sur qui vous êtes et ce que vous avez au lieu de courir après ce que vous n’êtes pas ou n’avez pas encore.

Il ne s’agit donc pas de devenir quelque chose de nouveau ou de meilleur, mais de fonctionner exactement comme vous êtes aujourd’hui. Vous devez comprendre que cela est suffisant pour atteindre un bonheur durable et accomplir de grandes choses.

3. Si nous sommes obsédés par le temps qui manque

Posez-votre attention sur une seule chose et devenez excellent dans cette chose. Nous vivons dans une époque où il existe des possibilités infinies autour de nous. Cela nous a donné le sentiment que nous devions vivre notre vie de manière intense. On veut alors nous dépasser un peu partout en même temps, et la confiance en soi repose sur ce que l’on fait. Au lieu de poser son attention sur une seule chose, et d’exceller dans cette chose-là. On se perd dans les “je dois faire” et “je dois avoir” et cela mange tout notre temps.

Quelle action pourriez-vous faire dès aujourd’hui ?

Plus il y a d’options, plus nous devons être capables de nous abstenir. Le secret ne consiste donc plus à mettre des priorités, mais à écarter ce qui nous empêche d’aller à l’essentiel. Le matin, au lieu de faire une “to-do list”, faites une “not-to-do list”, avec tout ce que vous ne devez pas faire. Votre cerveau va alors choisir naturellement où poser son attention.

Comment trouver la focalisation à long-terme ?

Malgré notre capacité à toujours penser dans le futur, nous cherchons des résultats et des réponses immédiates à nos efforts. Par exemple, faire un post sur les réseaux sociaux. Nous vivons avec une concentration à court-terme, et nous perdons notre capacité à construire une estime de soi indépendante de l’opinion des autres. 

La focalisation sur le long-terme est ce qui dirige votre vie dans la bonne direction. Pour cela, vous devez apprendre à diriger votre attention à l’intérieur, dans votre “noyau interne” qui n’a pas besoin d’avoir constamment des réponses de l’extérieur. C’est le seul endroit où l’on trouve le pur contentement, et la satisfaction avec soi-même.

Nous avons tous cette capacité à l’intérieur de nous à apprécier la valeur d’une petite feuille d’automne portée par le vent. Après tout, il ne tient qu’à nous, qu’à VOUS, de le décider.

Si vous avez apprécié cet article, n’hésitez pas à le partager ou à ajouter un commentaire sous l’article. Votre expérience nous est précieuse.


Sources :

Vidéo TEDx Talks The art of Focus  – a crucial ability, Christina Bengtsson, TEDx Göteborg

 

Pour aller plus loin…

The art of focus, Christina Bengtsson

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   

4 Comments

  • Virginie Thuilliez

    Oh, j’adore les synchronicités ! 😉 J’ai créé un blog si besoin sur l’auto hypnose, si ça vous intéresse, normalement, l’adresse de mon blog est lié à ce commentaire 😉 Si vous avez besoin de plus d’infos, n’hésitez pas, c’est un domaine que je connais bien (j’étais hypnothérapeute 😜)

  • Virginie Thuilliez

    Chouette article ! Et c’est la première fois que j’entends parler de “not to do list”, ça m’a fait sourire… 😉 C’est vrai qu’on n’y pense pas assez.
    De mon côté, j’utilise l’auto-hypnose pour rester focalisée sur l’essentiel, et ça me réussit bien 😉

    • Mademoiselle O

      Merci beaucoup Virginie pour ce partage ! L’auto-hypnose est effectivement une méthode très efficace que j’aimerais d’ailleurs personnellement expérimenter et pratiquer davantage. Vous venez me confirmer que c’est une des voies à explorer, je l’avais mis dans ma “to do list” 🙂 Encore un signe de l’univers qui me guide… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement votre cadeau de bienvenue : le guide "Trouver sa voie avec son cerveau droit : 7 questions qui ont changé ma vie".