Connaissance de soi,  Principes fondamentaux

Passer à côté de sa vie, qu’est-ce que ça veut dire ?

Que signifie passer à côté de sa vie ?

On craint tous de passer à côté de sa vie. Pourtant, nous sommes très nombreux à le faire, sans même en avoir conscience. Près de la moitié des Français ont le sentiment de passer à côté de leur vie 1. Autrement dit, sur les 9 personnes qui se trouvent dans la même pièce que vous, près de la moitié est perdue sur le plan sentimental, professionnel et personnel.

Comment savoir si vous êtes en train de passer à côté de votre vie ? 

Il y a plusieurs manières de passer à côté de sa vie. Par exemple, quand on exerce un emploi qui ne nous convient pas; quand on vit une relation amoureuse avec la mauvaise personne; ou quand notre mode de vie ne correspond pas à nos valeurs. Il est aussi possible de rater sa vie dans plusieurs domaines à la fois : être malheureux en couple, avoir décroché le mauvais job et ne pas se sentir à sa place dans la société.

Lorsque nous ne sommes pas alignés sur nos valeurs, sur nos désirs profonds, sur nos talents ou sur nos passions, notre être tout entier le sait. Nous développons une certaine colère et de la frustration. Souvent, on refuse de l’admettre et on continue de faire ce qu’on a toujours fait, par habitude ou par peur du changement. On supporte alors la situation en faisant l’autruche, faisant comme si tout allait bien. Mais le fait de se mentir à soi-même devient la source d’un mal-être qui finit par se manifester de manière insidieuse. À force de vouloir faire taire notre vérité, notre corps nous envoie des signaux d’alarme et parfois d’urgence. Et on commence à avoir mal au dos, mal au ventre ou à la tête. Et on finit même parfois par tomber en dépression.

Alors on a le choix : ne pas écouter ces signaux et risquer de développer une maladie plus grave, ou accepter et commencer à se poser les bonnes questions. Rater sa vie, c’est manquer le but de son existence. C’est passer à côté de qui l’on est vraiment. Autrement dit, réussir sa vie, c’est réaliser son objectif de vie, ce pour quoi nous sommes sur terre, ce qui nous rend vivant et ce qui donne du sens à notre existence. Et il n’est jamais trop tard pour réussir sa vie et être pleinement épanoui.

Il existe 2 catégories de personnes :

  1. Ceux qui aiment ce qu’ils font
  2. Ceux qui passent leur vie à faire ce qui n’est pas important pour eux

Ceux de la première catégorie adorent ce qu’ils font, et n’imaginent même pas faire autre chose. Si vous leur disiez “ne faites plus ça”, ils se demanderaient de quoi vous leur parlez. Parce qu’il ne s’agit pas de ce qu’ils font, mais de ce qu’ils sont. Ils disent : “mais vous voyez, c’est moi. Ce serait idiot de ma part de l’abandonner parce que cela parle à mon moi le plus authentique.” Ce groupe concerne une minorité de personnes.

Ceux de la seconde catégorie ne tirent pas grand plaisir de ce qu’ils font. Ils supportent leur vie plutôt qu’ils ne l’apprécient, et attendent le week-end avec impatience. Ils font passer le temps, s’occupent et se contentent de la moyenne, pour ne pas dire de la médiocrité, sans rien faire de concret pour changer la situation. Personne ne veut être médiocre, alors pourquoi font-ils cela ? Car il ne savent pas ce qui est important pour eux, pour la plupart. Ils ne se connaissent pas, et ne se posent pas les bonnes questions.

« Si la vie ne vous apporte aucune réponse, c’est que vous n’avez pas posé les bonnes questions. »

Grégoire Lacroix

Passer à côté de sa vie

Pourquoi la plupart des gens font quelque chose qu’ils n’aiment pas ?

  • Le système éducatif archaïque

Le système éducatif n’est plus adapté. Créé avant le 19e siècle pour satisfaire les besoins d’industrialisation, il continue de transmettre les mêmes choses, bien souvent de la même manière à un public très hétérogène. L’énorme majorité ne parvient donc pas à s’épanouir dans notre système scolaire actuel et poursuivent vers un métier à l’image de leurs études, déconnecté de leur véritable être.

  • L’éducation nous sépare de nos talents naturels

Les ressources humaines sont comme les ressources naturelles, elles sont souvent enterrées en profondeur. Il faut donc prospecter car elles n’apparaissent pas toujours de manière évidente. Il est nécessaire de créer les circonstances pour qu’elles se révèlent au grand jour. Cela devrait être le rôle de l’éducation, mais en réalité, ce n’est pas le cas. Même si tous les systèmes d’éducation du monde sont en pleine réforme aujourd’hui, cela ne suffit pas. Réformer ne sert plus à rien parce qu’on ne fait qu’améliorer un modèle inopérant. Ce dont nous avons besoin, ce n’est pas une évolution, mais une révolution de l’éducation. Elle doit être transformée en quelque chose d’autre.

  • Notre manque d’innovation

Innover est dur, parce que c’est faire quelque chose que les gens ne trouvent pas facile pour la plupart. C’est remettre en cause ce que nous tenons pour acquis, les choses que nous pensons évidentes. Le grand problème pour réformer ou transformer est la tyrannie du bon sens, la plupart pensant : “on ne peut pas le faire autrement parce que ça se fait comme ça.” Bon nombre de nos idées ont été formées, non pour répondre aux circonstances de ce siècle, mais pour affronter celles des siècles passés. Mais nos esprits sont toujours hypnotisés par elles. Et nous devons nous désengager de certaines d’entre elles.

  • L’éducation nous éloigne de nos capacités créatives

Nous sommes éduqués en dehors de nos capacités créatives. Picasso a dit : “Tous les enfants sont des artistes nés.” Le problème est de rester un artiste en grandissant. Tous les systèmes éducatifs sont formés de la même manière hiérarchique : en haut, les mathématiques et les langues, puis les sciences humaines et tout en bas, les arts. Partout sur la planète. Il y a également une hiérarchie dans les arts : l’art et la musique sont considérés comme supérieurs à l’art dramatique et la danse.

Cette hiérarchie est fondée sur 2 postulats :

– Premièrement, la société privilégie les sujets les plus utiles au travail. Autrefois, on ne vous permettait pas de faire quelque chose que vous aimiez, si cela ne permettait pas d’obtenir un travail. La musique et l’art ne servaient à rien si l’on ne devenait ni musicien, ni artiste.

– Deuxièmement, l’habilité académique domine notre vision de l’intelligence, car les universitaires ont modelé le système à leur image.

  • Le parcours linéaire

Tout notre système scolaire nous forme de la maternelle pour aller à l’Université, comme s’il n’y avait qu’un seul chemin pour s’épanouir dans sa vie professionnelle.

Beaucoup de gens talentueux, brillants et créatifs, pensent qu’ils ne le sont pas car les matières où ils étaient bons à l’école n’étaient pas valorisées ou étaient même stigmatisées. Alors qu’ils seraient bien plus performants, bien plus utiles et surtout, bien plus heureux s’ils développaient leurs capacités dans ces domaines, ils choisissent des voies inadaptées et gâchent leurs talents et leur vie.

  • La conformité

Nous avons construit notre système éducatif sur le modèle du fast food. Selon Jamie Oliver, chef cuisinier britannique, il y a deux modes de mesure de la qualité dans la restauration. L’un est le fast food, où tout est standardisé; l’autre ce sont les restaurants haut de gamme ou les étoiles Michelin où rien n’est standardisé, qui s’adaptent aux circonstances locales. Le fait que le modèle d’éducation soit standardisé appauvrit notre pensée et nos énergies, autant que les fast foods détériorent nos corps. Tout le monde fait comme tout le monde, on ne respecte donc pas ce qui fait de nous un être unique, et donc il est difficile d’être épanoui.

  • La peur de se tromper

Les enfants n’ont pas peur de se tromper. Avec le temps, en devenant adultes, ils perdent cette capacité. Ils sont devenus peureux d’avoir tort. Les entreprises sont dirigées de cette manière d’ailleurs, comme le système éducatif : on stigmatise les erreurs, qui sont les pires choses qu’on puisse faire. Or, si vous n’êtes pas prêt à vous tromper, vous ne sortirez jamais rien d’original et ne pourrez pas explorer ce pour quoi vous êtes fait ni qui vous êtes vraiment.

Passer à côté de sa vie

Pourquoi devriez-vous faire quelque chose que vous aimez ?

Ken Robinson indique que pour être vraiment heureux et réussir sa vie, il est important de “trouver son élément”. La condition essentielle pour éviter de passer à côté de sa vie.

  • L’Elément, c’est quoi ?

Ken Robinson définit l’Elément comme le point de rencontre entre ses talents naturels et les passions personnelles. Ceux qui trouvent leur élément se sentent eux-mêmes, plus inspirés, et réussissent aux plus hauts niveaux de performance.

  • Les talents

“Les talents sont des aptitudes naturelles particulières innées. C’est ce que nous faisons sans effort, depuis toujours, parfois sans même nous en rendre compte. Nos talents sont des dons de la nature qui se manifestent très tôt et qui nous différencient des autres. Ce sont des attitudes ou des gestes, dont nous n’avons pas forcément conscience, qui peuvent être évidents pour nous et bien plus difficiles à appréhender pour d’autres […] Nos talents sont nos aptitudes à réussir dans un domaine, quasiment systématiquement, en y prenant du plaisir. Le talent est notre essence, ce que nous sommes au meilleur de nous-mêmes.” 2

Marcus Buckingham et Donald Clifton parlent du talent comme “un mode stable de pensée, de sentiment ou de comportement susceptible d’engendrer des résultats positifs.” Cela signifie donc que des traits de personnalité que nous pourrions considérer comme négatifs peuvent être considérés comme des talents s’ils sont capables de produire des résultats positifs. Par exemple, l’impatience perçue comme un défaut, peut s’avérer être un talent si elle permet au sujet de passer rapidement à l’action pour faire avancer les choses.

Selon Ken Robinson, les talents sont profondément enfouis et ne sont pas toujours évidents, ni découverts. Vous devez aller à leur rencontre, partir à leur découverte et créer les conditions pour qu’ils puissent se révéler à vous. Pour développer vos talents, vous devez développer, en priorité, vos atouts plutôt qu’essayer d’améliorer vos faiblesses. Vous serez beaucoup plus performants et vous serez bien plus accomplis. Nous avons tous des points que l’on peut améliorer, mais vous ne vous différencierez pas en améliorant vos points faibles car même si vous progressez un peu, il resteront probablement toujours des points faibles. Il vous demandera bien plus d’efforts de vous concentrer sur vos points faibles plutôt que sur vos points forts, pour obtenir un même résultat. Un des points communs des personnes qui ont réussi est d’avoir misé sur leurs points forts et non d’avoir essayé d’améliorer leurs points faibles.

  • Les passions

La passion est quelque chose que vous aimez faire, qui vous plaît spontanément, ce à quoi vous pensez régulièrement, ce qui vous motive et vous rend heureux en le faisant.

La passion n’est pas nécessairement quelque chose que vous savez bien faire au départ, mais quelque chose que vous aimez, qui vous transporte, vous fait vibrer, vous attire, vous absorbe, vous donne le sourire en le faisant ou vous fait vous sentir bien; quelque chose qui excite votre âme et votre énergie.

Souvent, les gens sont bons à des choses qui ne les branchent pas particulièrement. Et ils n’approfondissent pas toujours leurs passions, pensant, à tort, qu’ils ne pourront pas en faire une activité lucrative ou rentable. Or, votre potentiel se cache derrière ce que vous aimez. 

  • Talent + Passion = votre élément

Quand vous faites quelque chose que vous aimez faire, pour laquelle vous êtes doué, vous accédez à une “expérience optimale” élevée 3, qui vous met dans un état d’absorption complet, et vous rapproche de votre véritable identité. Le temps s’écoule différemment. Une heure peut vous sembler cinq minutes, tandis que si vous faites quelque chose qui ne résonne pas en vous, cinq minutes paraissent une heure. Vous détenez alors le secret pour vous réaliser en tant qu’être humain.

Les talents humains et les passions sont extrêmement variés. Chacun a une combinaison de talents et passions différente, et c’est ce qui fait leur richesse et leur unicité. Ainsi, réussir sa vie prendra autant de formes différentes que d’individus. Chacun a sa propre définition de la réussite, mais tous ceux qui ont réussi, ont tous respecté ce principe-là, qu’ils en soient conscients ou non, d’unir leurs talents avec leurs passions. Et en suivant leur voie propre, ils rendent non service à eux-même, mais également à l’humanité, qui a besoin des dons de chacun. En offrant au monde la diversité de nos talents, nous créons une dynamique créatrice et encourageons les autres à faire de même. Un cercle vertueux pour l’évolution de l’humanité.

Passer à côté de sa vie

Et vous, êtes-vous en train de passer à côté de votre vie ?

J’espère que cet article vous inspirera à suivre votre propre voie et à réaliser votre objectif de vie. Merci de le partager sur les réseaux sociaux si vous pensez qu’il peut encourager ou inspirer quelqu’un. N’oubliez pas que l’action d’une seule personne peut faire la différence.


Notes :

1 Article du 18/09/2015, “Près de la moitié des Français estime être passé “à côté de sa vie, L’Express

2 Je veux être heureux au travail ! 4 clés pour trouver le métier de mes rêves, Christophe Gallé et Nathalie Olivier, Ed. Eyrolles.

3 Le concept d'”expérience optimale” a été développée par le psychologue hongrois Mihály Csíkszentmihályi.

 

Sources :

Conférence de Ken Robinson “Bring on the learning revolution!”, TED 2010.

Conférence de Ken Robinson “Do schools kil creativity ?”, TED 2006

London Business Forum

Je veux etre heureux au travail

Un ouvrage qui propose un bilan de compétences pratique et ludique, afin d’envisager les évolutions professionnelles en tenant compte des aspirations et des talents de chacun.

Une méthode complète pour passer à l’action, étayée de 35 autodiagnostics et de nombreux exemples de changements de voies.

 

 

 

Pour aller plus loin…

  • Livres à lire

L’Élément : Quand trouver sa voie peut tout changer !, Ken Robinson, Éditions Play Bac, 2013.

L'element-Ken-RobinsonAvez-vous le sentiment de n’avoir jamais trouvé votre place à l’école, d’avoir raté votre vocation ?
Pensez-vous qu’il soit trop tard pour faire ce que vous aimez vraiment ?
Souhaitez-vous trouver votre voie et découvrir ce qui vous rendra heureux ?

La clé du bonheur est simple : nous avons tous besoin de trouver notre Élément, le point de convergence entre notre passion et notre talent naturel ; c’est ce qu’ont réussi à faire Paul McCartney, Paulo Coelho et de nombreuses autres célébrités dont Ken Robinson dresse le portrait dans cet ouvrage.
Selon lui, il y a urgence à transformer l’éducation de nos enfants et à stimuler leur créativité, pour les guider vers ce pour quoi ils sont faits.
Cela peut changer la vie, tout simplement !

 

 

Livre Trouver son élément – Comment découvrir ses talents et ses passions pour transformer sa vie ? Ken Robinson, Éditions Play Bac, 2015.

Trouver-son-element-Ken-RobinsonAprès la théorie de ” L’Élément”, best-seller international…voici le guide pratique ! Connaissez-vous vos talents ? Qu’aimez-vous vraiment faire ? Où en êtes-vous dans votre vie ? Comment aider vos enfants à trouver leur voie ?

Si vous cherchez des réponses à ces questions, ce livre est pour vous. Ken Robinson y retranscrit de nombreux témoignages édifiants de personnes qui ont finalement trouvé leur voie et propose une série d’exercices pratiques pour vous aider à découvrir la vôtre.

 

 

 

 


Quelques exemples de femmes qui ont trouvé leur élément :

#1 Oprah Winfrey

#2 J.K. Rowling

#3 Frida Kahlo

#4 Maria Sharapova

#5 Beyoncé

#6 Emma Watson

#7 Sheryl Sandberg

#8 Michelle Obama

Partager l'article
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •   
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement votre cadeau de bienvenue : le guide "Trouver sa voie avec son cerveau droit : 7 questions qui ont changé ma vie".