Pourquoi les leaders ont l'habitude d'écrire un journal
Habitudes Zen,  Leadership

Pourquoi les leaders ont l’habitude d’écrire un journal ?

Des recherches révèlent que les leaders prennent le temps de réfléchir et écrivent régulièrement un journal. Leur succès repose sur leur capacité à prendre conscience de leur potentialité, et à la mettre en application chaque jour. Ils se distinguent par leurs capacités extraordinaires, parmi lesquelles : voir avant les autres, comprendre avant les autres, et agir avant les autres. Ce talent est un avantage compétitif énorme, et va puiser dans une source de créativité. Mais d’où vient-elle ? Pourquoi les leaders ont l’habitude d’écrire un journal ?

Pour la plupart d’entre nous, nous nous laissons déborder par de multiples occupations, notre vie passe à toute vitesse, si bien que nous ne trouvons ni le temps d’écouter ce que nous ressentons, ni ce que nous désirons vraiment. Pourtant, prendre le temps pour s’écouter est le premier pas vers le succès.

Des personnalités dans différents domaines avaient pour habitude de tenir un journal. C’était le cas de l’entrepreneur John D. Rockefeller, d’inventeurs comme Benjamin Franklin ou Thomas Edison, d’hommes politiques comme Theodore RooseveltWinston Churchill ou Ronald Reagan et la plupart des grands écrivains et hommes et femmes d’influence de ce monde. Anne Franck est devenue un mythe grâce à son fameux journal. Si celui-ci a eu pour rôle de témoigner de notre histoire, il a certainement permis de soulager bien des souffrances qu’elle a dû endurer.

Le point de vue de la science

James Pennebaker, directeur du département de psychologie à l’Université du Texas à Austin, est l’un des premiers à avoir étudié le pouvoir guérisseur de l’écriture. Il ne s’intéresse pas aux changements d’humeur, mais aux effets tangibles sur la santé physiqueet il en a trouvé beaucoup. Ses expériences sont basées sur la relation écrite d’un traumatisme. Une théorie très répandue révèle que l’aveu des émotions et des secrets est bénéfique parce que le silence est souffrance, mais Pennebaker n’est pas favorable aux confessions publiques. Il prône d’écrire pour soi. Les participants à certaines de ses expériences ont tiré des avantages mesurables de textes que personne n’a jamais lus.

D’autres études scientifiques* démontrent des vertus thérapeutiques significatives. Écrire à propos des événements stressants de votre vie, vos sentiments et émotions les plus profonds, améliore votre santé physique, émotionnelle et votre bien-être. S’exprimer sur le papier abaisse la tension artérielle, stimule le système immunitaire, atténue les symptômes de l’asthme et de l’arthrite, accélère la cicatrisation, augmente le nombre des globules blancs des sidéens et semble même aider les jeunes à cesser de fumer. D’après un article publié en juin 2008 dans le Journal of Pain and Symptom Managementdes cancéreux qui passaient 20 minutes par semaine à décrire par écrit les effets de leur maladie sur leur vie ont d’autant moins souffert et d’autant plus éprouvé de sérénité pendant les trois semaines de l’expérience qu’ils étaient capables d’exprimer leurs émotions dans leurs textes.

femme-qui-ecrit-un-journal

Pourquoi les leaders ont l’habitude d’écrire un journal ?

Nous pouvons lire beaucoup d’articles sur l’intérêt de tenir un journal. Outre vous faire du bien en exprimant ce que vous avez sur le coeur, il existe selon Bruce Rhoades*, 5 grands bénéfices que l’on peut tirer de l’écriture d’un journal, particulièrement pour les leaders ou futurs leaders :

  1. Une meilleure organisation
  2. Une meilleure prise de décision
  3. Amélioration du comportement, de l’attitude et du jugement
  4. Intention améliorée
  5. Attitude positive

1. Une meilleure organisation

Julia Cameron, dans son livre Libérez votre créativité, recommande d’écrire les “pages du matin” avant de commencer sa journée. C’est en effet le meilleur moment de la journée pour en tirer le maximum de bénéfices. Écrire tôt le matin fait en effet “couler le jus” avant que votre esprit mette en place ses défenses et ses filtres, c’est un peu ce qui se passe quand vos meilleures idées apparaissent souvent sous la douche. En voici les avantages :

  • Aide à réduire toutes les choses dans votre tête et à distinguer les priorités clés
  • Vous permet de divaguer, puis organiser vos pensées pour la journée
  • Fournit un moyen de mieux formuler les tâches et mieux cadrer les problèmes
  • Permet de formuler simplement des idées en termes concrets
  • Permet de commencer la journée avec un cadre clair à l’esprit
  • Améliore la qualité de votre liste de choses à faire (To-do list)

Écrire dans un journal le matin vous aidera à être mieux organisé durant la journée.

2. Une meilleure prise de décision

Ecrire dans un journal facilite la résolution de problèmes et la prise de décision pour plusieurs raisons :

  • Un journal est comme un forum privé pour traiter les problèmes. Personne n’est là pour juger, il n’y a donc pas de pression.
  • Il favorise la génération de nouvelles idées et de nouvelles perspectives
  • Facilite une meilleure définition des problèmes pour s’assurer que vous travaillez sur le bon problème
  • Vous aide à trouver des alternatives, à examiner les implications positives et négatives, résultant en de meilleurs choix
  • Vous donne la possibilité de formuler des tâches et d’encadrer les problèmes correctement avant vos réunions
  • Fournit un moyen d’examiner les causes plutôt que les symptômes aux problèmes
  • Vous donne un espace pour relativiser les problèmes que vous traversez
  • Rend vos décisions et explications plus claires
  • Transforme vos pensées, décisions et idées en action

Si vous êtes sceptique, testez sur une décision que vous devez prendre. Écrivez, affinez la définition du problème et énumérez rapidement les alternatives. Structurez la liste; examinez les implications de chaque alternative; choisissez une alternative et répertoriez les actions à réaliser. Cela est d’une grande aide.

une-meilleure-organisation

3. Amélioration du comportement, de l’attitude et du jugement

Lorsque vous êtes un leader, ou dans toute situation qui vous oblige à diriger, vous êtes attentivement observé par les autres. Les gens observent votre humeur, votre attitude, vos émotions, votre comportement, vos actions et votre comportement global. Il est toujours préférable d’être en phase avec vos motivations et votre raison d’être dans les postes de direction. En quoi écrire un journal aide-t-il à améliorer cela?

  • Tenir un journal aide à évacuer les émotions et tensions, afin que vous puissiez être plus tempéré en public
  • Permet de faire la part entre les sentiments et les émotions d’un côté, et les faits et circonstances de l’autre
  • D’exprimer des choses que vous ne pourriez partager avec personne d’autre
  • De découvrir des choses qui affectent votre comportement et que vous ignoriez
  • Aide à séparer les problèmes personnels des problèmes professionnels
  • Permet de clarifier des problèmes de performance de vos collègues, associés, employés
  • De réfléchir aux causes du comportement des autres, d’être plus équilibré, plutôt que d’être dans la réaction
  • De vous reconnecter avec ce qui vous stimule et vous aide à vous concentrer
  • Améliore grandement la conscience de soi

Il est très important en tant que leader d’être conscient de vos émotions et de vos motivations afin d’assurer un leadership cohérent et efficace. Écrire dans un journal est un excellent moyen d’être en harmonie avec soi.

4. Intention améliorée

De nombreux coachs aident les gens à devenir de meilleurs leaders en améliorant leur intention. Lorsque vous concentrez votre esprit et vos pensées sur ce que vous voulez, il est plus probable que cela se réalise.  Tenir un journal peut vous aider à :

  • Agir comme un mécanisme pour concentrer votre esprit sur ce que vous voulez au lieu de dépenser de l’énergie sur ce que vous ne voulez pas
  • Utiliser une méthode concrète pour visualiser – pas seulement en termes abstraits mais avec des détails
  • Faire du tri dans votre esprit pour façonner vos priorités
  • Aider à vous dynamiser en répertoriant vos intentions à court et à long terme
  • Renouveler votre perspective sur les problèmes et les résultats attendus

Il est important de définir les intentions dans votre esprit, mais les écrire les rendra plus réelles, concrètes et puissantes.

5. Attitude positive

On va souvent beaucoup mieux lorsqu’on se rappelle les choses positives de la vie. En se concentrant sur le positif de ce que l’on vit ou traverse, les effets du négatif se réduisent considérablement. Tenir un journal peut vous aider à :

  • Dresser une liste concrète et visible des choses positives dans votre vie
  • Développer un sentiment de gratitude pour équilibrer le négatif
  • Fournir un lieu et un temps pour se concentrer sur ce qui va bien
  • Vous permettre de réfléchir et de reconnaître les progrès réalisés dans vos projets
  • Voir avec une nouvelle perspective votre vie
  • Chercher le positif dans les situations les plus difficiles

En exprimant votre gratitude, vos problèmes n’auront plus autant d’emprise, et vous serez à même de contrôler plus facilement vos émotions.

Reconnaissance

Quelques conseils d’experts pour commencer à écrire un journal

Voici les conseils de Nancy J. Adler*, experte en leadership :

1. Acheter un journal. Écrire en tapant (sur ordinateur, tablette ou téléphone portable) ne procure pas les mêmes bénéfices qu’écrire à la main. Un petit cahier est l’idéal.

Journal

2. Engagez-vous dans une réflexion au moins 15 min par jour. C’ets de loin l’étape la plus difficile. Si 15 minutes vous semblent trop, commencez par 3 minutes mais commencez quelque part.

3. Trouver un lieu où vous ne serez pas dérangé

4. Choisissez un moment, de préférence la même heure tous les jours où vous êtes sûr de ne pas être dérangé. Gardez-vous ce moment pour vous, sans exception. Donnez-vous rendez-vous avec vous-même et signalez-le comme un vrai rendez-vous dans votre agenda.

5. Écrivez ce qui vous vient à l’esprit. Tenez une conversation honnête chaque jour avec vous-même, vous êtes libre d’écrire ce que vous voulez. Autorisez-vous à suivre le fil de votre conscience, sans juger, censurer, ou vouloir diriger ou contrôler le flux de vos pensées. Ne vous préoccupez pas de la grammaire ni de l’orthographe.

6. Ne partager votre journal avec personne. Vos réflexions vous appartiennent et elles ne sont pas destinées à être montrées. Elles vous apporteront tout ce qu’experts, coaches, ou spécialistes du monde entier ne pourront jamais vous offrir : votre seule et unique perspective.

Que doit-on écrire dans ce journal ?

  • Il n’est pas nécessaire d’être un grand écrivain pour commencer. Écrivez vos idées, ce dont vous souhaitez vous souvenir, des anecdotes, des citations, des récits d’expérience… Écrire aussi vos progressions dans les grandes étapes de votre vie. Cela vous permettra de voir cette chronologie et de vous dépasser au fil des jours. De la même manière qu’en musculation, il est nécessaire de reporter vos résultats à chaque séance, pour se comparer, et matérialiser concrètement cette progression, écrire dans un journal reprend le même principe.
  • Inclure une section de gratitude. La pratique de la gratitude de façon journalière est une des meilleures habitudes à prendre et un journal est le parfait endroit pour cette pratique.
  • Noter votre journée. Passez une minute à noter votre journée sur une échelle de 1 à 10 (1, journée minable, 10 la meilleure journée de votre vie). Si vous remarquez que vous notez trop de jours en dessous de 6 ou 7, posez-vous la question de savoir pourquoi. Votre journal devrait vous aider à trouver la cause et à changer ce qui doit l’être.
  • Pour ceux qui débutent et ne sauraient par où commencer, une liste de questions pourra vous aider à cadrer votre conversation intime :
    • Comment est-ce que je me sens maintenant ?
    • Comment est-ce que je me sens par rapport à ma position professionnelle ?
    • Qu’est-ce qui mérite en ce moment ma plus grande attention :
      • dans mon travail
      • dans ma vie
      • dans le monde
    • Quelle est l’idée la plus scandaleuse (ou amusante ou nouvelle) que j’ai entendue au cours des dernières 24 heures ? Qu’est-ce qui me plaît ?
    • Quelle est l’initiative la plus excitante que j’ai entendue cette semaine en dehors du cadre de mon travail ou dans une autre partie du monde ?
    • Qu’est-ce qui a le plus contribué à mon bonheur cette semaine (ou au bonheur de mon entourage) ? Comment puis-je avoir plus de bonheur dans ma vie ?

Quand écrire ?

Nous l’avons vu, Julia Cameron* conseille le matin avant de commencer sa journée, moment idéal pour nettoyer votre esprit. Il est conseillé de fixer tous les jours la même heure, et d’installer une sorte de routine.

Faut-il écrire chaque jour ?

  • Selon Julia Cameron*, il est important de faire l’expérience d’écrire tous les matins pendant une période d’au moins 3 mois, pour pouvoir observer les bienfaits de cette “thérapie”. En général, on y revient tellement cela fait du bien.
  • Pennebaker*, en revanche, ne croit pas qu’il soit utile d’écrire tous les jours pendant de longues périodes. Il conseille de prendre la plume au besoin. Il étudie actuellement les effets du changement de perspective induit par le passage de la première à la troisième personne (Je à elle, par exemple). Son hypothèse : l’égocentrisme de la première personne peut nuire à la compréhension des événements alors qu’en les relatant du point de vue d’un tiers, on a plus de chances d’y trouver un sens.

Combien faut-il écrire ?

Julia Cameron* préconise 3 pages le matin. C’est comme une prescription médicale. Cela prend entre 15 et 20 minutes. Si cela vous semble beaucoup au départ, commencez par 5-10 minutes. Au fur et à mesure, vous aurez peut-être plus d’inspiration et prendrez plaisir à écrire davantage. Il vaut mieux commencer par 1 page plutôt que rien.

Mon expérience personnelle

Comme beaucoup de jeunes filles, j’ai commencé à écrire un journal intime lorsque j’étais enfant. J’ai très souvent interrompu l’écriture de ce journal; j’ai eu des périodes où j’écrivais beaucoup, tous les jours, et d’autres où je n’écrivais pas du tout. Ainsi, au fil des années, j’ai acculumé des dizaines de carnets, que je n’ai jamais pris le temps de classer d’ailleurs. Il m’est arrivé de relire après des années une de ces notes au hasard, ce qui m’a fait prendre conscience de mon évolution et de ma propre histoire de vie.

Les 5 plus grands avantages que j’ai tirés à l’écriture d’un journal ont été :

1. Une meilleure connaissance de moi-même. Mon journal est l’histoire de ma vie. J’y consigne mes rêves, mes objectifs, mes tourments, mes doutes, mes erreurs, mes réussites et tout ce qui peut témoigner de ce que je traverse au moment où j’écris. En écrivant, je prends conscience de mes mauvaises habitudes, et je me détermine à changer. Je vois objectivement mon évolution; je vois en effet avec le recul à quel point j’ai changé et avancé lorsque je relis les pages du passé. Je vois aussi que je ne peux pas me mentir à moi-même car ma main écrit ce que j’ai sur le coeur, sans filtre ni censure. Par exemple, à force de répéter mon malaise à travailler en entreprise, j’ai pris la décision de devenir free-lance et de travailler à mon compte.

2. Un entraînement de l’esprit à me concentrer uniquement sur le positif. À force d’écrire ce qui ne va pas, notre système de survie nous fait prendre conscience de quelque chose que l’on doit changer. Nous commençons alors par agir afin de remédier au problème. Afin que l’exercice d’écriture soit constructif, il est aussi important de tenter d’extraire le positif d’une expérience négative, de manière consciente. L’exercice quotidien permet d’en faire une habitude. Sans vous en rendre compte, cela deviendra une routine et vous finirez pas ne voir que le positif dans chaque chose. Aujourd’hui, cela fait désormais partie de ma nature profonde à tel point que j’ai l’impression de ne vivre que de belles choses, car les moments plus difficiles finissent par passer inaperçus.

3. Une meilleure estime de moi, avec une plus grande conscience de mes avancées objectives et une meilleure confiance en moi. Décrire dans un journal les événements positifs permet à votre cerveau de les revivre. Cela vous permet de réaffirmer ses capacités, ce qui est très utile lorsque des situations difficiles se présentent. La création de dopamine et d’endorphine associée à l’écriture permet aussi de booster votre confiance en vous et votre moral. Nous sommes en général beaucoup plus à même de nous rappeler des échecs et des événements négatifs dans notre vie (c’est prouvé).  Mais on ne passe pas assez de temps à se rappeler et à renforcer les expériences positives. On connaît tous ce biais : quelqu’un vous fait un compliment sur votre nouveau manteau (ou coupe de cheveu), vous vous en rappelez pendant quelques minutes avant de l’oublier. Par contre si quelqu’un vous fait une remarque désobligeante sur le même sujet, là vous vous en rappellerez toute la journée (voir plus longtemps). Un journal peut aider à remédier à ce déséquilibre et servir comme catalogue de vos succès sur lequel vous pouvez vous reposer.

4. Plus heureuse au quotidien. Cela me rend plus consciente des petites choses positives du quotidien, me permet de mieux apprécier ce qui passait autrefois inaperçu.

5. Une plus grande clarté d’esprit, et une nette amélioration de ma créativité. Étant davantage à l’écoute de ce que l’on ressent lorsqu’on écrit, l’écriture m’a appris à aiguiser mes sens, et à développer mon intuition. 

 

Mon secret

  • Je tiens en réalité 2 carnets : un carnet A5 pour les pages du matin, car je suis la méthode de Julia Cameron depuis quelques années; et un autre pour le soir qui est un carnet sur 5 ans (avec pour chaque page, la même date, et une ligne pour chaque année) où je relate juste les faits essentiels jour après jour dont je veux me souvenir. Cela me prend 3 min avant de me coucher et cela me permet de voir sur une période de 5 ans ce que je faisais tel ou tel jour. Très efficace pour voir en un seul coup d’oeil son évolution. Sur ce même principe, Marabout a sorti un carnet intitulé “5 ans de réflexion“, mais le mien est complètement vierge et je ne réponds à aucune question. Je note seulement ce dont je veux me souvenir.
  • Pour ne pas oublier d’écrire dans mon carnet, je garde mon carnet du soir sur ma table de chevet et mon carnet du matin sur mon bureau.

Conclusion

J’espère vous avoir convaincu de l’importance de tenir un journal. C’est une habitude que j’ai prise il y a plusieurs années et c’est l’une de celle qui me rend le plus créative. C’est un voyage avec vous-même. Laissez-vous porter. Avec le temps, si vous écrivez régulièrement, vous commencerez à voir le monde différemment, à comprendre le monde autrement et à diriger votre vie d’une manière inédite.

Vous pensez commencer ? Vous avez commencé un journal récemment ? Partagez vos idées et commentaires ci-dessous, vous pourrez en encourager beaucoup d’autres à se lancer avec vous dans cette merveilleuse aventure.


Pour aller plus loin

Essayez cet exercice

Dans son livre Writing to Heal: A Guided Journal for Recovering from Trauma and Emotional Upheaval, Pennebaker propose aux gens troublés par une situation stressante ou des souvenirs douloureux cet exercice tout simple :

  • Écrivez 20 minutes par jour pendant quatre jours
  • Relatez un conflit ou une crise grave, quelque chose de personnel et d’important qui vous a touché directement ; vous pouvez traiter du même sujet quatre fois ou en changer d’un jour à l’autre.
  • Écrivez d’une traite sans vous soucier des fautes de grammaire ou d’orthographe
  • Écrivez pour vous seulement
  • Si un sujet vous bouleverse, arrêtez d’écrire

Ne vous attendez pas à vous sentir mieux sur-le-champ (l’inverse peut arriver), mais prenez note des changements qui se produisent en vous dans les semaines suivantes.


Sources :

* Baikie, K., & Wilhelm, K. (2005). Emotional and physical health benefits of expressive writing. Advances in Psychiatric Treatment, 11(5), 338-346.

*Dr. James Pennebaker, auteur du livre « Writing to Heal » écrit que les participants à une étude sur l’écriture fréquente d’un journal ont vu une amélioration de leur système immunitaire. Le stress est souvent provoqué par des blocages émotionnels, ou encore par une sur-analyse de faits hypothétiques. Il explique que lorsqu’une expérience est décrite sur papier, elle est ainsi rendue concrète. Cela nous permet de nous débarrasser de nos démons et d’approcher nos problèmes de manière plus rationnelle. Vous pouvez regarder le Ted Talk de Tim Ferris sur ce sujet – fascinant!

*Libérez votre créativité, Julia Cameron

*Leading Minds: An Anatomy Of Leadership: Dans Leading Minds, Gardner et sa collègue de Harvard Project Zero, Emma Laskin, appliquent un prisme cognitif au leadership, s’inspirant du travail novateur de Gardner sur l’intelligence et la créativité pour offrir des révélations fascinantes sur l’esprit des dirigeants et de ceux qui les suivent.

*Harvard Business Review

*Skiprichard.com

Auteurs cités :

Nancy J. Adler a conduit des recherches et est consultante en leadership, management interculturel et leadership axé sur la pratique artistique. Elle est l’auteur de plus de 125 articles, a produit 3 films et publié 10 livres et volumes. C’est également une artiste visuelle. Ses peintures font partie de collections privées dans le monde entier.

Bruce Rhoades est consultant en business management, stratégie, et leadership. Ses articles sont consultables ici.

James Pennebaker, directeur du département de psychologie à l’Université du Texas à Austin.

Partager l'article
  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  •   
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement votre cadeau de bienvenue : le guide "Trouver sa voie avec son cerveau droit : 7 questions qui ont changé ma vie".