machine à écrire Visualisation créatrice
Créer la vie de ses rêves,  Habitudes Zen

Quelle est la principale habitude des personnes qui réussissent ?

La principale habitude des personnes qui réussissent

Si vous espérez réaliser vos objectifs, si vous cherchez à atteindre votre plus haut potentiel ou si vous souhaitez réaliser vos rêves, voici le secret :

Vous devez devenir un maître en visualisation. C’est la principale habitude des personnes qui réussissent dans leur vie.

Apprenez ceci et toute votre vie changera

Pour ceux d’entre vous qui se demandent de quoi il s’agit, ou pour les plus sceptiques : voici un enseignement que nous livre Mel Robbins, coach et conférencière américaine spécialiste en motivation, dont les enseignements sont toujours fondés sur des études scientifiques.

La visualisation est une compétence extrêmement puissante. C’est la principale habitude des personnes qui réussissent. Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la « loi d’attraction » ou de la « visualisation », ou bien du concept de la « manifestation ». Mel Robbins appelle cela « voir les signes ».

Comment fonctionne la visualisation ?

Votre système de filtre

Votre cerveau comporte un système appelé « Système d’Activation Réticulaire » (SAR). Il s’agit d’un réseau neuronal, qui joue le rôle de système de filtre. C’est un système qui autorise certaines informations dans votre cerveau, et bloque d’autres informations. Devinez qui a programmé ce filtre ? Vous-même. Et tous vos ancêtres faisaient la même chose.

Vos croyances créent votre réalité

Par exemple, si vous pensez constamment que vous ne méritez pas d’être aimé, votre Système d’Activation Réticulaire qui fonctionne en permanence, va aller chercher toutes les preuves qui viendront confirmer cette croyance négative que vous avez. De même, si vous pensez que vous n’êtes pas apprécié au travail, ce même filtre va partir à la recherche de preuves pour confirmer cette croyance, et cela en permanence, 24 heures sur 24. C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons tant de problèmes en politique, et cela s’explique par l’existence de ce qu’on appelle le « biais de confirmation ».

Qu’est-ce que le biais de confirmation ?

Le biais de confirmation, également appelé biais de confirmation d’hypothèse, désigne le biais cognitif qui consiste à privilégier les informations confirmant ses idées préconçues ou ses hypothèses (sans considération pour la véracité de ces informations) ou à accorder moins d’importance aux informations jouant en défaveur de ces conceptions. Ce biais ce manifeste lorsqu’il rassemble des éléments ou se rappelle des informations mémorisées, de manière sélective, les interprétant d’une manière biaisée.

Ainsi, nous préférons lire des choses avec lesquelles nous sommes en accord, qui confirment notre point de vue, et donc notre filtre. Une série d’expériences dans les années 1960 a démontré que les individus sont biaisés en faveur de la confirmation de leurs croyances actuelles. Les biais de confirmation mènent souvent à l’excès de confiance dans les croyances personnelles et peuvent maintenir ou renforcer les croyances face à des preuves contraires. Ils peuvent donc conduire à des décisions désastreuses, en particulier dans des contextes organisationnels, militaires, politiques ou sociaux.

À quoi sert ce Système d’Activation Réticulaire (SAR) ?

Si votre cerveau laissait entrer toute information, sans filtre, cela ressemblerait à une page Facebook, avec des milliers de messages, et des tonnes de publicités. Si votre cerveau considérait chacune des informations comme ayant la même valeur, votre tête exploserait littéralement. Ainsi, le Système d’Activation Réticulaire protège votre cerveau en filtrant l’information et en ne laissant entrer que ce avec quoi il est d’accord. Cela explique également la difficulté à reprogrammer le cerveau.

Comment utiliser la visualisation ?

Le but de la visualisation est de reprogrammer votre Système d’Activation Réticulaire dans votre cerveau et d’être en mesure d’identifier de nouvelles opportunités. Grâce à la visualisation, vous créez un nouveau programme. Votre cerveau commencera à chercher des preuves qui correspondent aux nouvelles images avec lesquelles vous l’aurez alimenté. Il va alors rencontrer des coïncidences, ce qui construira une nouvelle dynamique.

Par où commencer ?

Prenez la liste de vos objectifs pour cette année. Si vous n’en avez pas, écrivez-les sur un papier maintenant. Parcourez un à un ces objectifs personnels et faites l’exercice de visualisation suivant, basé sur la science. (Pour vous donner des idées d’objectifs, lisez l’article ” La technique des 101 désirs de Igor Sibaldi“). Vous devez respecter les règles suivantes, confirmées par les scientifiques, pour que cela fonctionne.

Suivez la méthode en 2 étapes :

Si votre objectif est d’améliorer votre estime de soi. Visualisez à quoi ressemble votre vie et comment vous vous sentez à propos de vous-même lorsque vous avez une haute estime de vous-même.

Vous devez toujours suivre ces deux étapes lorsque vous appliquez la visualisation :

Étape 1 :

Fermez vos yeux, même si cela vous semble ridicule. Dans votre tête, imaginez une image très précise de vous-même, lorsque vous avez amélioré votre propre estime de soi. Par exemple, vous allez vous voir parlant à voix haute au travail, ou bien vous exprimant davantage sur votre activité, partageant vos idées. Peut-être vous vous verrez abandonner des relations nocives ou définir vos limites, aller à la gym, prendre tout simplement soin de vous, obtenir une promotion, demander une augmentation, signer un contrat avec un client, reprendre vos études.

Étape 2 :

Lorsque vous commencez à visualiser, avec l’image précise dans votre esprit, pensez consciemment à des émotions positives que vous allez ressentir et ressentez-les physiquement. « Je vais me sentir heureux ! », « je vais être fier », « je vais me sentir plus grand », « je vais être si reconnaissant d’avoir réussi à changer. »

Regardez comme dans un miroir l’image précise de ce que vous voulez atteindre en imaginant des situations bien spécifiques, et ressentez l’émotion que cette image procure chez vous, comme si vous la viviez dans la réalité.

Que se passe-t-il exactement dans votre cerveau lorsque vous pratiquez la visualisation ?

Vous entraînez votre cerveau à avoir un filtre totalement différent. Le cerveau ne fait aucune différence entre ce qui vous est effectivement arrivé dans la réalité, et les choses que vous imaginez vivre. Les vrais souvenirs et la mémoire imaginaire que vous êtes en train de créer sont traités de la même manière par le cerveau.

Votre cerveau qui vous visualise grâce à l’imagination dans de nouvelles situations encode ces images comme s’il s’agissait d’une mémoire réelle.

Et lorsque vous encodez de nouvelles informations imaginaires en tant que mémoire réelle, vous modifiez votre système de filtre, votre Système d’Activation Réticulaire.

Les découvertes de la science sur l’amélioration de vos compétences réelles

Plus vous visualisez, plus vous améliorez votre confiance en vous de manière virtuelle, plus vous êtes sûr de vous et plus vous expérimentez des situations qui viendront confirmer cette confiance. Cette nouvelle réalité deviendra alors un nouveau point de référence pour votre système de filtre. Et vous chercherez des situations dans votre vie pour confirmer cette nouvelle croyance qui se renforcera toujours davantage. Grâce à ce cercle vertueux, vous avez la capacité de devenir une personne confiante. Ainsi, lorsque vous vous retrouverez dans une situation qui d’habitude vous met mal à l’aise, vous commencerez à vous affirmer. Vous réagirez en réponse au nouveau programme et verrez de nouvelles opportunités apparaître dans votre vie.

Les études ont également prouvé que le simple fait de vous visualiser en train de faire une chose, développe cette compétence dans la réalité et vous aide à l’améliorer, comme si vous étiez en train de la faire dans la réalité. Les sportifs de haut niveau ou les musiciens se repassent en boucle des gestes précis dans leur esprit pour aiguiser leur compétence. La visualisation aide en effet à améliorer les compétences dans la réalité.

Plus vous pratiquez la visualisation, plus vous entraînez votre cerveau à croire en ces images car vous êtes en train de le reprogrammer. Vous changez complètement le réseau de vos neurones et renouvelez votre système de filtre dans son intégralité.

Ce que vous allez faire dès maintenant

Dès aujourd’hui, parcourez tous les objectifs personnels que vous avez. Chaque jour à partir de maintenant, pendant les 30 prochains jours, vous allez passer 30 secondes à fermer vos yeux, et visualiser à quoi ressemble votre vie quand vous réalisez vos objectifs de l’année. S’ils sont financiers, que ressentez-vous lorsque vous visualisez votre compte en banque rempli, que vous pouvez payer à vos enfants tout ce qui leur fait plaisir, que vous pouvez vous payer la maison de vos rêves. Comment vous sentez-vous lorsque vous imaginez que vous avez suffisamment d’argent pour quitter votre travail actuel que vous n’aimez pas, et que vous montez votre propre entreprise qui vous ressemble ? Quelle émotion ressentez-vous lorsque vous réalisez ce qui vous tient le plus à coeur ? Vous vous sentez libre, léger, joyeux n’est-ce pas ? Savourez cette sensation et répétez cet exercice sans limite. Cette pratique est la principale habitude des personnes qui réussissent.

Vos rêves ne méritent-ils pas 30 secondes par jour ?

N’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires ! Il n’existe pas de petite expérience. Chacune peut encourager d’autres personnes sur le chemin de la réalisation de leurs rêves les plus chers.

 


Sources :

Aller plus loin :

Ses livres :

Stop saying you're fine-Mel Robbins

Stop Saying you’re Fine

La regle des 5 secondes-Mel robbins

La Règle des 5 secondes (version française)

The five second rule-Mel Robbins

The Five Second Rule: Transform your Life, Work, and Confidence with Everyday Courage (version anglaise)

 

 

Partager l'article
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •   
  •   

2 Comments

  • katell

    Ton article va droit au but! On parle souvent de la visualisation mais sans donner les 2 étapes dont tu parles. As tu essayé cette technique, 30s par jour? ça me paraît quand même très court. D’un autre côté personne ne peut dire qu’il n’a pas 30s de disponible!

    • Mademoiselle O

      Chère Katell,
      C’est une excellente réflexion ! Je pratique la visualisation de manière quotidienne depuis plus de 20 ans. Cela est devenu une seconde nature, une compétence inconsciente. Je la pratique donc naturellement, durant ma méditation matinale et le soir avant de m’endormir. Et souvent dans la journée durant les temps morts (attente d’un bus, d’un RDV, dans une salle d’attente…)
      Je pense en effet que pour commencer à expérimenter la visualisation, il n’est pas nécessaire d’être trop ambitieux. L’important est de commencer, même peu de temps, mais régulièrement. Si vous pratiquez la visualisation tous les jours pendant 30 jours, même 30 secondes, cela deviendra une habitude car cela vous aidera à vous sentir mieux et à être plus positif. Naturellement, vous commencerez à y prendre du plaisir et aurez envie d’y passer plus de temps. Vous finirez par pratiquer la visualisation sans même vous en rendre compte. Vous constaterez alors une transformation intérieure, qui créera un changement dans votre réalité, si vous persévérez.
      Le plus difficile n’est pas de commencer, mais de rester constant sur la durée.
      Comme vous dites, tout le monde a 30 secondes disponibles, mais combien feront l’effort de se concentrer réellement sur ses rêves chaque jour ? Cela semble trop beau pour être vrai. Et pourtant, c’est un des secrets de réussite les plus simples à appliquer.
      Je vous souhaite de tout coeur d’en faire vous-même l’expérience. N’hésitez pas à nous partager vos impressions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement votre cadeau de bienvenue : le guide "Trouver sa voie avec son cerveau droit : 7 questions qui ont changé ma vie".